Manger moins de viande

Moins de viande : le semi-végétarisme

Plus de la moitié des Français déclarent manger moins de viande par rapport aux dernières années, mais d’abord pour des raisons budgétaires …

Avant 1945, les français consommaient de la viande 1 à 2 fois par semaine en moyenne, parfois moins selon les milieux. Ce n’est qu’avec l’apparition de l’élevage intensif que les habitudes de consommation ont été révolutionnées et qu’il n’était pas rare, dès les années 60 de consommer de la viande à chaque repas… Mais parallèlement à cette révolution alimentaire, nous avons vu augmenter d’autant les cas de maladies chroniques typiques des sociétés opulentes, en particulier de cancers, de diabète et de maladies cardio-vasculaires.

Dans la nature, les herbivores vivent plus longtemps que les carnivores…

Les français consomment en moyenne chacun en moyenne 82 kg de viande par an. Il est peut-être temps de prendre conscience qu’on a donné trop de place à la viande et que ces excès ont des conséquences sur la planète et sur notre santé. Les pratiquants du semi-végétarisme ou flexitarisme réduisent leur consommation d’animaux… Moins de viande, moins de poisson, d’œufs ou de fromages. Est-ce notre corps qui nous réclame autant de protéines ou est-ce les différentes politiques d’intensification de l’élevage de masse qui nous ont conduit à augmenter leur apport?

0,6g de protéines par kilo

Nous consommons trop de protéines pour nos besoins. Pourtant, chez un adulte en bonne santé, le besoin moyen en protéines est estimé à 0,6 g de protéines de bonne qualité par kilo de poids corporel et par jour. Pour une femme de 60kgs, cela équivaut à 36g/jour… 36 g qui sont amplement couverts par 80 g de pain + 25 g d’amandes + 200 g de pâtes cuites + 200 g de quinoa cuit. Par exemple…!

D’ailleurs, les aliments qui contiennent le plus de protéines sont d’origine végétale :

– le soja (37%)

– de nombreux fromages dont le comté (30%)

– les légumineuses : lentilles (24%), les haricots (21%)

– les noix : pistaches (20%), les noix de cajou (19%)

La viande vient derrière avec 17% pour le bœuf et 18% pour la morue.

Donc, ne vous inquiétez pas et n’écoutez pas ceux qui vous bassinent que vous allez mourir d’inanition en mangeant moins de viande… Bien au contraire, en variant votre alimentation, vous serez certainement en meilleure santé, aurez plus d’énergie, moins de risques de diabète, cholestérol, crises cardiaques et, pour finir, risquerez moins l’obésité…

Arrêtons le massacre qui nous empoisonne

La polémique du trop de viande, suscitée à nouveau par le livre Faut-il manger les animaux de Jonathan Safran Foer soulève trois grandes questions : la souffrance animale, mais aussi les dimensions sanitaires et environnementales et la dimension écologique. Les chiffres sont transparents : le secteur de l’élevage représente 2% du PIB mondial, 18% des émissions mondiales de gaz à effet de serre (soit plus que la déforestation au profit de l’huile de palme), l’élevage accapare 70% des terres cultivables et 9% de l’eau douce consommée chaque année dans le monde.

Sans parler de la souffrance et de notre mépris des animaux nés pour être abattus, loin des scandales répétés sur les modes d’élevage, les transports et de nombreux abattoirs français où règnent la cruauté et le sadisme.

Chaque jour, des millions d’animaux sont élevés dans des conditions indignes, on ne parle plus d’élevage mais de production intensive. Ces animaux subiront également de longs transports pour être engraissés ou conduits vers la mort. Ainsi, plus d’un milliard d’animaux sont abattus chaque année en France (statistiques 2010 France AgriMer).

Moins de viande… progressivement?

Un steak et une cuisse de poulet en moins sur votre alimentation par semaine peuvent faire la différence, si on est des millions à le faire, et peut-être vous motiver à réduire progressivement quelques autres petites choses…

  • Cuisiner les pâtes à la sauce tomate-basilic au lieu de la bolognaise
  • Essayer la recette des tagliatelles à la carbonara végétarienne
  • Remplacer le jambon de la quiche par du fromage de chèvre
  • Essayez les recettes de tian de légumes, de tartes à la ratatouille, les soupes chaudes ou froides!
  • Au McDo choisissez le Wrap Chèvre et pour les pizzas, la 4 fromages!

Puisqu’il existe plusieurs alternatives à la consommation de la viande, il y a d’autres options: nous n’avons plus aucune raison de ne pas changer nos habitudes, ni même de manger un repas par semaine pas à pas! Innovons! Partageons nos recettes, et convainquons notre entourage et nos amis, en les recevant avec un repas végétarien appétissant et savoureux, à tel point qu’ils ne s’en apercevront même pas!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici